Parodontologie médicale

/Parodontologie médicale
Parodontologie médicale2018-10-31T10:51:03+00:00

Parodontologie médicale

Les maladies parodontales sont des infections bactériennes (microbiennes) qui affectent et détruisent les tissus qui entourent et supportent les dents (le parodonte). Les tissus concernés sont la gencive, les fibres d’attachement (ligament ou desmodonte) et l’os qui supporte les dents.

Dans la plupart des cas de parodontites, les traitements « mécaniques » permettent de stopper la maladie. Cependant, la présence de certaines bactéries entraîne un risque plus grand de progression de la maladie. Les antibiotiques peuvent alors être utilisés en complément mais aussi en combinaison avec le détartrage, le surfaçage radiculaire, le curetage, la chirurgie ou enfin comme traitement unique afin de diminuer les bactéries.

Ce traitement est donc utilisé dans plusieurs cas :

  • En cas de récidive (réinfection des poches)

  • La parodontite agressive

  • La parodontite chronique généralisée sévère

  • La parodontite avec une perte d’attache progressive malgré une thérapeutique appropriée

  • La parodontite modérée à sévère, associée à des maladies systémiques entraînant une immunodéficience

L’antibiotique permet de cibler les pathogènes parodontaux tout en respectant la flore commensale (regroupement d’éléments microscopiques vivants au niveau de la peau et des muqueuses de l’homme). Globalement, d’après des études cliniques l’administration d’antibiotique permet (en association avec le détartrage surfaçage radiculaire) une amélioration du gain d’attache clinique.

Les traitements antibiotiques sont disponibles en plusieurs modes d’administration : par voie orale ou par gel topique directement appliqué dans les poches parodontales. Les antibiotiques peuvent être prescrits à plus ou moins grande dose ; à moyen / long terme ou comme médicament de courte durée dans le but d’éviter la formation de nouvelles colonies bactériennes.

Les antibiotiques oraux

Ces médicaments agissent en général sur l’ensemble du corps et sont moins souvent prescrits que les gels topiques. Ci-dessous quelques précisions sur les différents types d’antibiotiques oraux existants :

  • Les tétracyclines : ces antibiotiques sont les principaux médicaments prescrits lors des traitements parodontaux. Ils ont des caractéristiques antibactériennes, ils ont réduisent les inflammations et stoppent la collagénase (protéine qui détruit le tissu conjonctif).

  • Les antibiotiques macrolides : ce groupe de médicament s’est avéré performant  quand à la  réduction de l’inflammation, et il peut aussi diminuer l’expansion bactérienne associée à la parodontite.

  • Le métronidazole : cet antibiotique est fréquemment utilisé en association avec l’amoxicilline ou la tétracycline pour agir contre l’inflammation et la croissance bactérienne dans les cas de parodontites avancées ou chroniques.

Gels et bandelettes topiques

Le plus grand avantage des antibiotiques que l’on met directement sur les gencives est qu’ils n’affectent pas le corps dans son ensemble. Les gels topiques et les antibiotiques distribués directement sont préférés aux antibiotiques oraux, car ils sont particulièrement efficaces lorsqu’ils sont prescrits après une procédure de détartrage et de surfaçage radiculaire. Voici les antibiotiques par voie directe les plus habituellement utilisés :

  • Atridox est un gel qui s’adapte à la forme des gencives et qui et se solidifie à l’intérieur. Ce gel relâche progressivement le médicament antibiotique sur plusieurs jours.

  • PerioChip est comme un petit disque qui se place dans la poche parodontale après le surfaçage radiculaire. PerioChip libère lentement un antiseptique antibactérien très efficace.

  • Actisite est une mince bande approchant de la soie dentaire. Le fil est provisoirement incorporé directement entre la dent et la gencive afin de tuer les bactéries. Plusieurs bandes peuvent être insérées simultanément pour une dizaine de jours afin d’augmenter l’effet antibiotique.

  • Elyzol est aussi un antibiotique gel sous forme de bandelettes. Il est particulièrement unique car il  est apte à détruire simultanément les parasites et les bactéries buccales.

  • Arestin sont des minicapsules qui sont glissées directement sous la gencive après le détartrage et le surfaçage radiculaire.